• La Horde du Contrevent

    Auteurs en D  La Horde du Contrevent  
    d'Alain Damasio

    La volte
    521 pages

     

    LE ROMAN " Imaginez une Terre poncée, avec en son centre une bande de cinq mille kilomètres de large et sur ses franges un miroir de glace à peine rayable, inhabité. Imaginez qu'un vent féroce en rince la surface. Que les villages qui s'y sont accrochés, avec leurs maisons en goutte d'eau, les chars à voile qui la strient, les airpailleurs debout en plein flot, tous résistent. Imaginez qu'en Extrême-Aval ait été formé un bloc d'élite d'une vingtaine d'enfants aptes à remonter au cran, rafale en gueules, leur vie durant, le vent jusqu'à sa source, à ce jour jamais atteinte : l'Extrême-Amont. Mon nom est Sov Strochnis, scribe. Mon nom est Caracole le troubadour et Oroshi Melicerte, aéromaître. Je m'appelle aussi Golgoth, traceur de la Horde, Arval l'éclaireur et parfois même Larco lorsque je braconne l'azur à la cage volante. Ensemble, nous formons la Horde du Contrevent. Il en a existé trente-trois en huit siècles, toutes infructueuses. Je vous parle au nom de la trente-quatrième : sans doute l'ultime. ". Avec ce deuxième roman, Alain Damasio construit une œuvre sans équivalent dans les littératures de l'imaginaire. Bienvenue au cœur d'un cyclone !

    LA BANDE ORIGINALE DU LIVRE Ecoutez maintenant les mélodies organiques à l'élégance électro-pop, percutées de bruits bruts ; rehaussées d'harmonica, de guitare slide et de bouzouki. Entendez ces nappes riches tissées de voix chapechutées, de boléros souples, soudain déchirée de brefs textes. Le vent fluide enfle. La Horde marche, rythme et nous obsède. Laissez-vous guider par les trompes des pharéoles, traversez la Flaque à mi-torse et ne dites jamais " Fontaine... ". Au livre-univers, Arno Alyvan compose le plus riche des échos : un disque-univers. Soixante minutes d'un album de créateur. A savourer avant ou après la lecture du roman.

     

    La Horde du Contrevent


    La quatrième de couverture introduit très bien le livre donc je ne vais pas refaire un topo sur l'histoire et entrer directement dans le vif du sujet avec mon ressentis.

    La première chose qui m'a marquée quand j'ai commencé ma lecture est la force qui se dégage de la narration, un peu comme si vous vous preniez un vent féroce en pleine figure et qu'il ne restait plus qu'à contrer. Le démarrage est très violent autant pour le lecteur, qui doit s'adapter au termes bien spécifiques de l'univers et se situer dans l'histoire, que pour la horde qui se trouve dans une situation particulièrement critique. Peu à peu, ça se calme, le vent s'apaise, nous pouvons commencer notre chemin aux côtés des protagonistes et à travers ce monde balayé par les vents.

    C'est d'ailleurs cet univers qui m'a le plus éblouis. Je sais, beaucoup diront que l'aspect philosophique du texte, le "fond", le type de narration, la psychologie des personnages et les liens qu'ils entretiennent sont des aspect bien plus importants et qui font que le livre à marqué autant de lecteurs. Pourtant, ce n'est pourtant pas ce qui m'a attiré à première vue et qui m'a fait voyagé mais la richesse qui découle de l'univers parcourus par la horde, la diversité et l'originalité des lieux, bien que constamment balayés par les vents. À cela s'ajoutent les créatures et civilisations qui l'habitent, toutes aussi passionnantes. J'avoue avoir du mal à m'empêcher de vous parler de la fabuleuse tour d'Ær, des navires volants des fréoles, sans parler de la tour fontaine et des chrones mais je vous laisse découvrir tout ça de vous même. Les illustrations faites pour le roman donnent d'ailleurs un avant goût de l'ambiance si particulière qui se dégage de ce monde, à première vue quasiment désertique et pourtant si riche.

    Mais ce serait une erreur de mettre les protagonistes de côté car ce sont bien eux qui mènent le récit et leur présence est si forte qu'elle écrase parfois le monde qu'ils parcourent. Le livre a l'originalité d'une narration à 22 voix bien que certaines sont plus récurrentes que d'autres. Chaque personnage à sa fonction dans la horde mais aussi son style de narration et une atmosphère qui lui est bien propre pouvant aller du charisme désarmant à la douceur réconfortante.

    Avant de finir, j'aimerais soulever un petit détail. Il s'agit de l'aspect parfois un peu cruel ou cru de certaines scènes. Bon, mon avis sur ce point n'est pas un exemple car je suis un esprit très sensible et j'ai parfois été un peu choquée. Je sais, je suis d'une naïveté consternante face aux réalité de la vie mais c'est plus fort que moi... Même s'il serait dommage de passer à côté du livre pour ça, je tenais quand même à le signaler pour que les âmes sensibles (Tifa, c'est toi que je vise, je sais qu'on est pareil à ce niveau) qui passent par ce blog soient prévenues avant de commencer leur lecture et ne soient au moins, à défaut d'être choquées, pas trop surprises.

    Il y a encore énormément à dire sur ce livre mais je pense que le mieux à faire pour se rendre compte de sa richesse est de le lire et de se laisser porter par la horde, contre le vent.

    La Horde du Contrevent







    La Horde du Contrevent

    Cliquez sur l'image pour l'agrandir...

    La Horde du ContreventLa Horde du ContreventLa Horde du Contrevent 

     

     

     

    La Horde du Contrevent

    Petite précision concernant la Bande originale du livre : Contrairement à ce qui est écrit sur la quatrième de couverture, je vous déconseille fortement de l'écouter avant la lecture du livre car elle contient des SPOILERS !

    Je vous invite en revanche à visiter le site officiel qui contient de très belles illustrations et des descriptions, sans spoiler cette fois, des personnages et sur l'univers du livre.

    Je clos cet article avec la bande annonce du livre. Ce n'est pas dans mes habitudes, mais celle la, je l'aime bien.

     

    Auteurs en D


  • Commentaires

    1
    Mardi 19 Juillet 2011 à 20:21
    Olya

    Ce livre m'attend dans ma biblio depuis pas mal de temps maintenant, genre 2 ans ^^ et malgré les avis positifs que j'ai lu, il me fait peur, et je ne suis pas du tout pressée de le lire, et pire, je n'ai même plus envie de le lire ... 

    2
    Mardi 19 Juillet 2011 à 21:26

    Tu ne devrais pas le commencer pour le moment alors car il faut quand même une certaine motivation et état d'esprit pour se plonger dedans et s'habituer au style, vocabulaire, etc. Mais si l'envie te renvient un jour, n'hésite pas une seconde et lis le, ça vaut vraiment le coup. Moi c'est toutes les illustrations sur l'univers qui m'avaient données envie.

    3
    tifalee Profil de tifalee
    Jeudi 21 Juillet 2011 à 15:07

    my friiend!
    je n'ai rien de constructif à raconter, surtout que je n'ai pas encore lu le livre, mais je signale tout de même ma présence pour que tu vois que ton clin d'oeil ne m'a pas échappé :p
    Je trouve ton article bien interessant!  j'avais justement peur de me prendre des spoilers dans la face en lisant, mais non, ça donne juste envie de découvrir cet univers. 

    4
    Jeudi 21 Juillet 2011 à 17:52

    My friiiiiieeeeeeend !! Je suis trop contente d'avoir un commentaire de toi ><

    T'en fais pas, je mets pas de spoilers dans mes articles ou alors je préviens avant l'article avec un SPOILERS ! Je suis contente que mon article t'aie plu car j'ai pensé à toi en le faisant :p J'espere maintenant que le livre va te plaire quand tu le liras.

    5
    Vendredi 22 Juillet 2011 à 15:56
    Acr0

    Tu as tout à fait raison et je l'ai toujours dit : avec ce livre, il faut se laisser porter par le vent :D Dis donc, je ne me souviens absolument pas de moments cruels... du moins, pas assez pour qu'ils soient restés à ma mémoire :/ Pour moi, l'histoire porte sur les personnages eux-mêmes plus que ce qui leur arrive.

    6
    Vendredi 22 Juillet 2011 à 16:58

    Vii !

    Je pensais plus a "cru" que "cruel" en fait mais y a deux trois trucs qui ne sortiront pas de mon esprit de si tôt ( faut dire aussi que je suis particulièrement sensible, j'essaye de corriger ça mais je peux pas, les images me restent quand même en tête pendant des jours ).  Je t'envoie un mail pour te dire quelles scènes exactement, pour ne pas spoiler ceux qui passerais par la.

    Sinon, tu as tout à fait raison, l'histoire porte plus sur les personnages en eux-même mais voila XX

    7
    Vendredi 26 Août 2011 à 09:37

    Un de mes coups de coeur de l'année, ce roman porte un souffle extraordinaire, pour moi c'est un véritable chef d'oeuvre ^^

    8
    Mercredi 1er Août 2012 à 12:04

    Endea : Avec le temps, je me rends compte qu'il m'a beaucoup marqué ( oups, réponse un an plus tard.... :/ )

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :